Se laisser traverser par l'émotion



Si la seule chose que les gens apprenaient était de ne pas avoir peur de leurs expériences, cela suffirait à changer le monde.

~ Sydney Banks


Réveil brutal, ce matin à quatre heure, il a fallu appeler le Samu pour un de mes proches.


Je sentais l’émotion bien présente en moi, de la crainte mêlée à de la tristesse. J’ai du la mettre de côté pour gérer l’urgence de la situation.


Plus tard, quand j’ai trouvé un moment, je me suis allongée sur mon lit et j’ai écouté mon corps. J’ai senti alors la tension se relâcher, et puis j’ai accueilli le chagrin en moi.


Il y a des années de cela j’aurais eu peur d’accueillir cette émotion, et la laisser me traverser.


J’avais alors cette idée, très répandue, qu’en me laissant aller à l’émotion celle ci risquait de s’éterniser.


Ce n’est pas le cas, les émotions nous traversent, elles ne demeurent pas si nous n’alimentons pas l’histoire du mental.


Elles sont éphémères, comme une tempête ou une canicule.

Là où elles donnent l’impression de s’éterniser c’est quand nous y résistons, quand nous refusons de les ressentir.


Christel

Photo de Arthur


Posts similaires

Voir tout
Et Aussi