Ralentir au rythme de la vie


Je vous invite à imaginer deux voies, les rails parallèles, et sur chaque voie un train.


Sur la première voie, c’est un train à vapeur comme dans les films de western. Le voyage est tranquille, rythmé par les tactac, tactac, tactac… Le décor defile paisiblement. Par les fenêtres ouvertes, on a tout le temps de goûter le voyage.


Et sur la seconde voie, un tgv avance à toute vitesse. Les fenêtres sont fermées, il y a la climatisation. Dans les compartiments les voyageurs sont connectés. L’un regarde son écran d’ordinateur, l’autre est en conversation téléphonique. Des enfants jouent sur leur tablette. Personne ne sait à quel endroit du voyage se trouve le train, ou même vraiment le temps qu'il fait dehors.


Pour moi, ces deux trains représentent d’un coté la réalité, et de l’autre ce que nous dit notre mental sur la réalité. Cette voix off qui commente tout, sans arrêt, dans notre tête.


Le mental va toujours bien plus vite que la réalité, imaginant des futurs que nous prenons pour la réalité.


Si c’est un futur apeurant, nous commençons à paniquer, à chercher affolés des solutions pour parer à ce futur imaginé. Si c'est un futur décevant, nous nous décourageons, nous disant "A quoi Bon?"


Tout comme dans ce tgv, aux fenêtres fermées et à l’air climatisé, nous ne sommes pas connectés à la réalité du moment, et nous n’avons donc pas accès aux ressources qui sinon nous seraient disponibles dans l’instant.


Quand nous tournons en boucle dans notre tête, nous sommes coupés de la réalité, et des opportunités qu’elle nous propose toujours.


Ralentir au rythme de la vie, c’est revenir à ce-qui-est, et agir à partir de là, et non pas d’une réalité fantasmée.


La réalité est toujours plus douce que le scénario que nous entretenons à son sujet. ~ Katie Byron






Christel

Photo de Spenser Sembrat




Posts similaires

Voir tout
Et Aussi