Prendre de l'altitude




À quoi cela ressemble-t-il,

de prendre de l’altitude pour regarder sa vie,

voir la vue d’ensemble au lieu du point particulier?


À quoi cela ressemble-t-il,

de revenir à l'acceptation inconditionnelle,

revenir dans ce champ au-delà du bien et du mal, dont parlait Rumi ?



Là-bas, au-delà des idées

du bien et du mal faire

il y a un champ, je t'y attends.

~ Djalàl al-Din Rumi



Il y a deux réalités:


le monde extérieur auquel nous réagissons,


et le monde intérieur des pensées, des émotions, et de l’imagerie mentale.


Le secret de la réconciliation de ces opposés, dit Joseph Murphy, est de vivre dans la paix et l’équanimité.


L'équanimié, est l'invitation de l'Arcane Temperance. C'est un détachement, une égalité d'humeur, une sérénité qui ne dépend pas des circonstances extérieures.


Nous n'offrons plus de resistance à la vie, ce que Eckhart Tolle appelle un état de grace, tranquillité et légèreté, qui ne dépend plus que les choses soient d'une certaine manière, "bonnes ou mauvaises".


Prendre de l'altitude, voir la vue d'ensemble, c'est réaliser que ce qui nous fait souffrir sont nos opinions, nos jugements sur ce qui est. Décider qu'une chose est bonne ou mauvaise, c'est vivre les conséquences de ce jugement.


La vie est... et puis nous nous racontons une histoire à son sujet. Nous vivons ensuite dans l'atmosphère de cette histoire.


En definitive, revenir à l'équanimité, c'est croire que nous vivons dans un univers amical, et que la vie est bonne, par dessus tout.




Christel

Photo de Kelly Sikkema