Ce que ma tondeuse m'a inspirée cet après-midi...




Aucun d'entre nous n'accomplira jamais quelque chose d'excellent ou d'important, sauf s'il écoute ce murmure qu'il est le seul à entendre.

~ Ralph Waldo Emerson


Discerner les murmures de son coeur de la voix de l’égo, du mental, c’est une pratique.


Je pensais à cela cet après-midi en tondant la pelouse.


Ma tondeuse n’est pas toute jeune, et j’ai dû apprendre à m’en servir en écoutant les bruits qu’elle fait.


Souvent elle se met à brouter parce que le levier de vitesse a bougé légèrement, et il faut que je repositionne finement, en écoutant le bruit qu'elle fait. Si c’est trop en avant elle s’arrête, si c’est trop en arrière elle broute et fini par caler également.


D’autres fois comme aujourd’hui, elle broute aussi parce que la pelouse est humide et elle s’accumule autour des lames. Si je n’y prends pas garde, elle finit par caler. Ce qui m’est arrivé aujourd’hui.


Pourquoi je n’y ai pas pris garde? Parce que mon esprit était occupé, plein de pensées.


Et puis, impossible de la redémarrer. J’ai alors décidé de la laisser poser, de faire autre chose en attendant, ce qui a permis à mon esprit lui aussi de se poser. C’est alors que j’ai su comment faire, j’ai essayé et elle a démarré.


J’ai fini de tondre en demeurant présente à moi-même et aux bruits de la tondeuse, vidant le bac quand je la sentais peiner, bougeant le levier légèrement quand le son changeait. Je me laissais guider par mon ressenti d'instant en instant.


Apprendre à écouter notre intuition, c’est comme apprendre à utiliser ma vieille tondeuse. Cela demande de permettre à l'esprit de se poser, puis demeurer présent et tendre l’oreille pour pouvoir discerner les notes de sa musique intérieure.





Christel

Photo de Johannes Plenio