La Vie veut plus pour nous



Ce soir, sur le six d’Épée, du Light Seer’s Tarot, je vois une jeune femme avec une valise à la main, debout dans une barque, tirée par trois corbeaux.

Elle va bientôt accoster sur la plage. Il fait sombre, le temps est à la pluie et la mer agitée. La seule touche de couleur est son étole rouge. Elle tient une mèche de ses cheveux entre ses doigts, le visage penché, perdue dans ses pensées.

Sur le gris du ciel, derrière elle, se détachent trois autres corbeaux en plein vol.

L’histoire de cette carte me parle d’un départ, et d’une traversée chaotique. Le six d’Épée arrive juste après toute la contraction du cinq d’Épée, ce moment où l’on se découvre un nouvel idéal, une nouvelle aspiration.

Il nous faut alors quitter mentalement ce que l’on connait, cet espace de confort du connu, pour écouter notre coeur, notre joie, dans la six et oser faire cette traversée.

Cette nouvelle aspiration se retrouve confrontée à nos idées sur la vie, nos croyances limitantes, nos peurs, notre envie d’éviter le conflit, choisir le confort, la léthargie…


Il va nous falloir « être avec » tout ce chaos à l’intérieur de nous, cette lutte entre notre mental qui veut nous maintenir en arrière et notre coeur qui nous tire vers l’avant.

Si le mental, le conditionnement, était le seul à mener la barque, nous ne sentirions pas d’agitation intérieure, pas de contraction.


Ce sont les désirs de l’âme qui s’expriment dans les symptômes que nous révèlent notre corps, les douleurs dues au contractions, les insomnies, les rêves troublants, notre recours aux addictions de toutes sortes afin de nous anesthésier…

L’âme résiste, elle veut être entendue.


La Vie veut plus pour nous que ce à quoi notre conditionnement nous prédestine. Alors au lieu d’étouffer nos symptômes, de les anesthésier, elle nous invite à les interroger, comme nous interrogerions des hôtes qui se présentent sans être invités.


Pourquoi apparaissez-vous ? Contre quoi protestez vous? Quels sont les désirs de mon âme, en opposition avec ceux de mon conditionnement, mes complexes, mon histoire?


Pour passer à cette nouvelle étape de notre vie, nous avons besoin de laisser derrière nous ce qui veut nous en empêcher.


Ce qui peut être un environnement extérieur devenu inapproprié, tout comme un environnent intérieur, des pensées qui nous limitent, et ne peuvent nous accompagner et encore moins nous soutenir dans cette nouvelle étape.


Dans cette traversée, nous allons laisser derrière nous de vieux processus de pensées, que nous nous sentons appelés à dépasser, comme des pensées habituelles de critique et de doute de soi.


Sur cette barque, nous sommes en mouvement vers de nouvelles possibilités, de nouveaux cycles. Et comme ces corbeaux qui tirent la barque nous le soufflent... nous ne seront pas seuls, la vie va nous aider.






Christel

Photo de Annie Spratt


Posts similaires

Voir tout
Et Aussi