La route du bonheur




La route du bonheur est peut-être aussi celle de l'oubli. ~Yasmina Reza

Je crois qu’il y a beaucoup de sagesse dans cette citation, le bonheur est en grande partie dans l’oubli.

L’oubli de ce qui nous blesse, de ce qui nous fait souffrir.

La seule chose réelle dans notre expérience est cet instant, le reste n’est qu’imagination, que pensées.


Tout ce qui est réel en cet instant c’est moi assise sur le canapé, mon ordinateur sur les genoux. La lampe allumée à ma gauche et la flamme dansante de la bougie posée sur la table basse. Cet instant, qui une fois décrit est déjà du passé, et même au moment où je le décris.


Tout le reste, tout ce qui constitue mes « circonstances de vie » n’existe que dans ma tête.


Pour être capable d’écrire cet article, il me faut mettre tout ça de coté, pour rendre mon esprit disponible à l’inspiration.


Alors si nous pouvons le faire dans les moments où c’est utile, pour un but pratique, pourquoi ne pas le faire aussi « simplement » pour se sentir heureux plus souvent?


Ce qui me fait souffrir ne peut pas le faire à moins que je ne le convoque en pensées. Alors pourquoi le faire? Pourquoi nourrir la pensée qui nous fait souffrir, et pourquoi ne pas la laisser de côté?


La seule raison de le faire c’est croire qu’en y pensant nous allons changer la situation. Et surtout croire que nous pouvons trouver le bonheur dans nos circonstances de vie, qu’à un moment magique tout va s’aligner et nous pourrons être en paix, heureux.


Et si cela ne fonctionnait pas comme cela?


Et si le bonheur ne venait pas des circonstances extérieures mais de l’intérieur?

Cela change tout. Nous devenons responsables de notre bonheur.

Et cette responsabilité réside alors dans le choix des pensées que nous entretenons et celles que nous laissons tomber dans l’oubli.


Il est la le bonheur, il est là. Il est là. 🎶




Christel

Photo de Rachel Clark

Posts similaires

Voir tout
Et Aussi