Une énigme à résoudre...



Ce soir, j’ai à nouveau tiré la Roue de Fortune.

Est-ce qu’elle revient pour confirmer son côté cyclique, et nous parler des schémas qui se répètent dans nos vies ?


Vous savez ces moments qui nous donnent la forte impression de déjà-vu.


Nous pensions avoir commencer une nouvelle histoire, et nous revoilà face au même challenge.


Peut-être que certains noms d’acteurs ont changés, et que le film ne se joue pas au même endroit… pourtant le challenge, lui, est bien le même.


Nous le reconnaissons sans peine, avec peut-être même un sentiment de désespoir, l’impression que la vie s’acharne.


Pourquoi est-ce que ça m’arrive à moi ?!


Nous pouvons alors le prendre comme une fatalité, c’est l’ombre de la Roue de Fortune.


Nous avons l’impression que notre destin ne nous appartient pas, que quelqu’un d’autre jette les dés, que quelqu’un d’autre peut faire tourner la roue, mais pas nous. Nous nous sentons impuissants.


Nous pouvons aussi glisser dans la pensée magique, vivre dans l’espoir que quelque chose de miraculeux vienne nous sauver. Nous allons gagner au loto, quelqu’un va venir frapper à notre porte, l’homme ou la femme de nos rêves va apparaitre...


La Roue de Fortune parle ici de « leçons » que la vie nous présente, comme une énigme à résoudre.


Elle est comme une porte à franchir, à la manière d’Oedipe qui arrive à Thébès et se retrouve face à la Sphynge, mi-femme mi-Sphinx, assiégeant la ville.


Elle lui pose une énigme, qu'il doit résoudre s'il veut passer :

« Qu’est-ce qui marche à quatre pattes le matin, à deux le midi et à trois le soir ? »


Œdipe répond « L’homme ». Quand il est enfant, au matin de sa vie, il marche à quatre pattes, quand il est adulte il se tient sur ses deux jambes, et quand il est vieux, au soir de sa vie, il a besoin d'une canne pour se déplacer.


Ayant su résoudre l’énigme, il libère la ville de l’emprise de la Sphynge.


Nous avons chacun une Sphynge nous posant une énigme à résoudre dans nos vies.

Cette énigme revient régulièrement, mais pas tout à fait au même niveau, ou de le même façon. Comme dans une spirale, nous la découvrons chaque fois de manière plus profonde, ou avec un angle différent.


Jusqu’au jour où nous aussi nous découvrons la clé pour ouvrir celle porte et résoudre cette énigme émotionnelle.


Je vous prie d'être patient à l'égard de tout ce qui dans votre coeur est encore irrésolu, et de tenter d'aimer les questions elles-mêmes comme des pièces closes et comme des livres écrits dans une langue fort étrangère. Ne cherchez pas pour l'instant des réponses, qui ne sauraient vous être données ; car vous ne seriez pas en mesure de les vivre. Or, il s'agit précisément de tout vivre. Vivez maintenant les questions. Peut-être en viendrez-vous à vivre peu à peu, sans vous en rendre compte, un jour lointain, l'entrée dans la réponse. ~Rainer Maria Rilke


La Route de Fortune est l'art de se poser les bonnes questions et d'entrer doucement dans les réponses.




Christel

Photo de Elena Mozhvilo




Posts similaires

Voir tout
Et Aussi