Rencontrer la résistance. 



Rencontrer la résistance.  Cela fait partie de la pratique...


Depuis le début de ce défi, il y a 82 jours, j'écris un texte chaque jour sur ce blog.


Ma plus grande crainte en commençant ce challenge était de ne pas trouver l'inspiration et de ne pas avoir envie d'écrire. C'était ce que je trouvais aussi excitant dans ce défi: découvrir ce qui se passe lorsque je m'engage à écrire quoi qu'il arrive. En étais-je capable?


La bonne surprise est que le bloquage ne m'est arrivé que très rarement, quatre ou cinq fois dont trois fois au cours des trois premières semaines. Avec le recul, je peux dire que ce que j'appelle bloquage est plus un jugement sur le temps que cela m'a pris de me mettre à écrire, puisque pour finir j'ai écrit. Cette nouvelle perspective change tout.


La première leçon que j'ai ainsi apprise de ce challenge est que l'engagement permet de déjouer les mécanismes de résistance habituels. Puisque j'ai décidé d'écrire tous les jours, je ne me laisse pas influencée par le fait d'avoir envie ou pas.


Je ne m'arrête pas non plus à la pensée qui me dit que je ne sais pas quoi écrire. J'ai découvert que le meilleur moyen d'écrire tous les jours est d'accepter la premiere idée qui vient même si elle est maigre ou que j'y résiste parce que je la trouve trop personnelle.


L'idée est juste de commencer.


La resistance s'amplifie lorsque l'on reste dans la tête. Plus il y a de pensées, moins il y a de clarté. Le "truc" est de commencer à écrire, trouver un prétexte que ce soit une idée, une citation, une carte de Tarot , un événement qui s'est déroulé dans la journée, ou même décrire simplement le moment. L'idée est de commencer, et de voir où la plume veut aller. Écrire sans s'inquiéter de la qualité.


Une fois que votre corps s'abandonne au mouvement, votre âme se souvient de sa danse. ~Gabrielle Roth

Écrire ressemble comme deux gouttes d'eau à entrer dans le flow, car il s'agit du même processus. Le flow est mouvement, c'est pourquoi il faut trouver un prétexte pour se remettre en mouvement.


Rester assis à réfléchir sur comment trouver l'inspiration, c'est demeurer coincé. Pour retrouver le flow, l'invitation est faire la première chose évidente, même si apparemment elle n'a pas de rapport avec ce que nous voulions faire au départ. Cela demande de lâcher prise, se laisser guider par la vie, et faire confiance à son timing.


Au lieu d'être le pilote de l'avion, nous devenons l'avion et laissons la vie piloter.








Christel

Photo de Mathias Reding

Si vous voulez recevoir d'autres partages inspirants directement dans votre boite mail, cliquez ici

Posts similaires

Voir tout
Et Aussi