Réapprendre l'art de la pause




Les pauses que l’on s’accorde sont comme les instants de silence entre les notes de musiques. Sans elles, il n’y a pas de mélodie .


Ces mots de Pauline Ward, lus à l’instant, résonnent fort.


Je crois que nous avons tous besoin de réapprendre l’art de la pause. Savoir ralentir, souffler, s’arrêter.


Nous sommes des êtres cycliques, et pas uniquement dans nos phases de sommeil, le jour aussi.


Ce que l’on appelle les rythmes ultradiens, qui découpent nos nuits en phases de une heure et demie à deux heures, continuent également dans nos journées.


Notre niveau de vigilance baisse, ou nous ressentons un petit coup de fatigue, toutes les deux heures, mais nous n’y faisons pas attention. Qui n’a pas connu le coup de barre de 11h, ou celui de 14h ?


Et comme nous avons oubliés que nous sommes cycliques, que faisons nous? Nous continuons sur notre lancée, en buvant un café ou en mangeant une sucrerie. Aussi le corps ne trouve pas son repos, et le système nerveux son équilibre. Le système est souvent en surchauffe.


Les pauses ne sont pas du luxe. Elles nous sont nécessaires. Ne serait-ce que quelques minutes pour prendre un bol d’air frais, fermer les yeux et ne penser à rien. Ou pourquoi pas, comme Salvador Dali, se mettre à la micro sieste.


Un refus de répondre à l'appel naturel de votre besoin de repos et de récupération de vos forces et de votre bien-être, vous amène à faire l'expérience du stress et de la fatigue. ~ Ernest Lawrence Rossi, Ph D



Christel

Photo de Douglass Bagg


Posts similaires

Voir tout
Et Aussi