Quand quelque chose est prêt à changer en nous




Qu’est-ce qui est prêt à changer ?

J’ai tiré le 8 de Bâton ce soir, et j’ai pensé « Oh non… ». Et je crois que c'est la paresse en moi qui s’exprimait, ou la crainte de ne pas trop savoir quoi en dire. Il y a les cartes évidentes, et les autres…


Cette carte a moins de détails, moins de symboles pour me porter dans l’écriture, il va donc me falloir être plus à l’écoute.

C’est interessant car le 8 de bâton parle, à mon sens, du processus de manifestation de nos désirs profonds.


Huit bâtons enflammés ont été lancés, ils sont en pleine course. Leurs pointes se rejoignent comme pour exprimer qu’ils visent tous un même but. Leurs lumières se joignent éclairant vivement le centre de la carte.


Le 8 de Bâton est de niveau huit comme l’arcane majeur de la Justice ce qui donne l’indice d’un travail de conscience, une mise en lumière, à faire sur ce chemin.


Nous avons lancé un projet, exprimé un désir. Il est en route. Nous allons donc nous retrouver maintenant face à tout ce qui, dans notre conscience fait obstacle à sa réalisation dans la matière.


Si, par exemple, j’ai décidé d’écrire un article sur mon blog tous les jours pendant un an, je vais me retrouvée confrontée aux pensées qui me découragent, à celles qui m’invitent à la paresse, ou au sentiment d’impuissance, d’incapacité, etc


« Oh non, je ne peux pas. » « Pas ce soir, je suis épuisée. » « Je me sens triste/ou énervée, je ne peux pas écrire » « Non, je suis trop serrée au niveau du temps, je ne pourrais jamais écrire si vite », « je n’ai rien à dire », etc.


Et de fait, j’en ai fait l’expérience au cours de cette année. Puisque j’ai relevé ce défi, chaque jour, quelque que soit l’heure ou l’humeur (même à 3 heure du matin, après quelques coupes de champagne! ). En publiant ce texte, je serai à vingt jours de la fin du challenge et des 365 écrits et publiés.


Je me souviens encore du jour où je me suis engagée dans ce challenge, ce 24 janvier 2021. Je crois que lorsque l’on s’engage vraiment, c’est qu’il y a quelque chose de mûr, prêt à changer en nous. Nous nous sentons prêts à passer un cap, ne plus nous laisser arrêter par les pensées habituelles de peur, de critiques, ou de doute de soi.





Christel

Photo de Beth Jnr




Posts similaires

Voir tout
Et Aussi