Qu’êtes vous prêt à laisser aller?



J’ai tiré la carte de la Roue de Fortune, qui ce soir m’évoque l’expression « faire tourner la roue », terminer un cycle, et en commencer un nouveau.

Faire tourner la roue, cela signifie certes faire entrer du neuf dans nos vies, mais aussi laisser aller de l’ancien. Ainsi, il nous faut quitter l’enfance pour devenir adulte, laisser aller le célibat pour vivre en couple…


La Roue de Fortune me parle de ce moment où nous sommes mûrs pour tourner la page, laisser aller quelque chose, et nous ouvrir au nouveau.


Tous les changements, même les plus souhaités ont leur mélancolie, car ce que nous quittons, c'est une partie de nous-mêmes ; il faut mourir à une vie pour entrer dans une autre. ~Anatole France


La Roue De Fortune nous rappelle ainsi que la vie est impermanence, changement constant, et que souvent ce qui la rend difficile est la resistance à ce changement.


Quand nous résistons, nous sommes totalement pris dans nos pensées, regrettant le passé, ou craignant le futur.

Nous ne sommes plus ici, maintenant.

Nous pensons alors que c’est la réalité qui est insupportable, quand ce sont en fait nos pensées sur la réalité, qui le sont.

La réalité est toujours plus douce que le scénario que nous entretenons à son sujet, nous dit Katie Byron.

Dans ces moments où « la machine s’emballe », que le système nerveux est hyper-activé, la Roue nous invite à ralentir, et permettre à notre centre de gravité de redescendre. Diriger notre énergie et notre attention vers le sol. Sentir la terre sous nos pieds.

Revenir à la respiration, observer son va et vient.

La Roue nous rappelle justement ce va et vient, cet aspect cyclique de la vie.


Ce qui monte va redescendre, ce qui descend va remonter.

La marée ne restera pas basse éternellement...


Ce que nous laissons aller, fait de la place au nouveau. Aussi, laisser aller ce qui est prêt à partir, nous permet de demeurer dans le flux de la vie.




Christel

Photo de Sixteen miles out


Posts similaires

Voir tout
Et Aussi