Prendre conscience de la différence entre observation et interprétation.



Ce n'est pas la chose qui nous fait nous sentir mal, mais nos pensées sur la chose...

Nous ne réalisons pas à quel point nous sommes constamment en train d’interpréter la réalité que nous percevons tout autour de nous.


En stage de Communication Non Violente, on nous avait fait faire un exercice pour prendre conscience de la différence entre observation et interprétation.


L’un d’entre nous avait du sortir de la salle, ou on lui avait ensuite confié un rôle à jouer en entrant dans la salle sans rien dire.


Nous devions tous ensuite dire ce que nous avions vu. C’était interessant de voir comme nous basculions tous dans l’interprétations.


Nous inventions une histoire sur le sens de sa moue, sur ce qu’elle pouvait être en train de ressentir, et de vivre. Nous émettons un jugement, une évaluation.


Et c’est ce que nous faisons constamment sans en avoir conscience.


Quelqu’un fait la moue, nous allons imaginer que c’est en rapport avec nous, qu’elle ne nous aime pas, etc.


Ou un événement se produit et nous nous projetons immédiatement dans l’avenir, imaginant les conséquences possibles, et c’est en fait cela qui nous fait peur, et non l’évènement lui-même.


Voici pourquoi Eckhart Tolle nous invite à nous demander:


Quel problème avez-vous dans l’instant?


Dans l’instant, il n’y a pas de problème. C’est toujours de la projection mentale dans le futur que naissent les problèmes.




Christel

Photo de Ch M


Posts similaires

Voir tout
Et Aussi