La dictature de la positivité



Samedi, au moment d'écrire mon texte, je me sentais triste, et je me suis observée hésiter avant d'oser partager à partir de cet endroit.


Ce n'était pas la première fois, que j'hésitais.


Je vois qu'il y a une retenue à l'idée de parler de la tristesse, la maladie ou la mort. Comme s'il y avait une sorte de dictature de la positivité, avec des émotions considérées positives et d'autres négatives, idem pour les experiences.


Cela nous limite.


Dans mon expérience, plus je peux au contraire "accueillir" ma tristesse, et plus je peux aussi connaître la joie.


Notre vie est faite de contraste et de dualité, et vouloir en nier une partie, c'est l'amputer, la déséquilibrer.


C'est ok d'être triste, de se sentir petit, vulnérable.


Je vois aussi comme il peut être tentant de se sentir coupable d'être malade dans une société qui ne parle que de jeunesse et de bonne santé.


Si nous vivons nos vies par rapport à des stéréotypes, il est normal que nous nous sentions mal dans notre experience, et que nous la jugions comme pas correcte.


Je pense à la chanteuse Hoshi, qui a fait la une parce qu'un journaliste l'a qualifiée d'affreuse, ajoutant qu'elle devrait laisser interpreter ses chansons par de belles femmes.


Il a continuer sa démonstration magistrale en parlant de chanteuses qui étaient belles à vingt ans, sous entendu plus après, et d'hommes beaux qui s'enlaidissaient en portant un bouc.


C'est un exemple, parmi tant d'autres, du genre de messages que nous entendons régulièrement, nous disant ce qui est bien ou pas bien, beau ou pas beau, correct ou pas correct.


Qui est cet homme pour décider de ce qui est beau ou pas?


Comme si la beauté était une notion universelle?!


J'ai eu dans mes clientes plusieurs femmes qui souffraient de leur apparence physique parce qu'elles ne correspondaient pas aux canons de beauté que nous servent les médias.


Il est grand temps de nous ré-approprier notre sens du jugement.


Nous avons besoin de réaliser que, ultimement, nous pouvons décider pour nous-mêmes ce qui est correcte ou pas, beau ou pas, et cela indépendamment de ce que tous les autres en pensent.


En définitive, la seule chose qui puisse nous combler et d'être nous-mêmes, et nous ne pourrons jamais l'être tant que nous essayerons de correspondre à des normes extérieures.






Christel

Photo de Content Pixie




Posts similaires

Voir tout
Et Aussi
Pour être heureux...

Cliquez au hasard et suivez le conseil aujourd'hui.

Osez... Faites confiance à la vie

Osez... Faites confiance à la vie

Etes-vous sûre que c'et vrai?

Etes-vous sûre que c'et vrai?

Confiance...Suivez le flux de la vie

Confiance...Suivez le flux de la vie

Aimez l'enfant craintif en vous

Aimez l'enfant craintif en vous

Sortez de votre tête

Sortez de votre tête

Détachez-vous...Prenez de la hauteur

Détachez-vous...Prenez de la hauteur

Pardonnez-vous.Vous apprenez...

Pardonnez-vous.Vous apprenez...

Revenez ici & maintenant

Revenez ici & maintenant

Besoin d'un break. Relaxez-vous...

Besoin d'un break. Relaxez-vous...

3 respirations, longues & profondes

3 respirations, longues & profondes

Le Soleil revient toujours...

Le Soleil revient toujours...

Et si vous vous aimiez?

Et si vous vous aimiez?

Soyez plus doux avec vous-même

Soyez plus doux avec vous-même

Catégories
Suivez Inspire Ta Vie
  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram