Juste 3 mots pour débrancher le mental




L'un des enseignements les plus profonds est aussi le plus court :

« Je suis arrivé ».

~Thich Nhat Hanh


En revenant à la respiration, aux sensations, au corps, nous revenons dans le présent, nous sommes « à la maison ».


Nous avons suspendu cette quête permanente d’une autre chose, d’un ailleurs meilleur.


« Je suis arrivé », c’est la compréhension que ce que nous cherchons vraiment: la paix, la sécurité, l’amour, la joie sont déjà là, en nous. Ils sont seulement recouverts par les pensées qui nous disent autrement.


Dans cet instant présent, où vous lisez ce texte, vous êtes en sécurité... à moins qu’une pensée vous fasse vous sentir autrement.


Ces mots, « Je suis arrivé », nous rappellent que la pensée qui nous dit que quelque chose manque, nous ment.


Cette urgence, cette compulsion à faire est « juste » une habitude, un conditionnement, un réflexe.


« Je suis arrivé » nous ramène à la présence, où tout est déjà accompli, tout est déjà complet.


Comme disait Thich Nhat Hanh, Nous n'avons pas besoin de lutter pour arriver ailleurs. Nous savons que notre destination finale est le cimetière. Pourquoi sommes-nous pressés d'y arriver ? Pourquoi ne pas prendre la direction de la vie, qui se trouve dans le moment présent ?


Juste trois mots pour débrancher le mental, sortir de notre roue de hamster et revenir là dans le réel:


Je suis arrivé.




Christel

Photo de Mathias P.R. Reding




Posts similaires

Voir tout
Et Aussi