Et si vous laissiez le désordre se produire ?




Le changement, nous le désirons tous. Oui mais... conforme à nos attentes.


Nous rêvons de voir certaines choses se transformer dans nos vies, mais sans que cela ne nous implique de trop.


Seulement le vrai changement, nous demande toujours de sortir de notre zone de comfort, sinon il ne s’agit que d'un changement « cosmétique ».


L’expression « sortir de sa zone de confort » ne parait pas menaçante, mais dans le concret de la situation nous le vivons souvent comme un véritable danger.


L’idée que nous avons de qui nous sommes se sent menacée.

Je suis une personne qui…

Comme me disait un ami qui s’est fait mal en déplaçant une lourde charge, et prend son mal en patience,


« Tu sais bien que je ne suis pas le genre à aller à l’hôpital ou chez l’ostéo »


Pour lui, prendre rendez-vous chez l’ostéopathe serait sortir de sa zone de comfort, sa manière habituelle de fonctionner, et peut-être l’idée qu’il se fait d’être un homme, un vrai, qui sert les dents et qui endure.


Qui est-il, s’il n’est plus cette image qu’il se fait de lui-même ?


Nous avons tous ces idées arrêtées sur qui nous sommes, des croyances dont nous n’avons souvent pas conscience, et qui nous limitent.


« Je suis une personne qui… » implique qu’il y a des choses que je fais et d’autres que je ne fais pas.


Disons que je me vois comme une personne introvertie, et je reçois une invitation. Je sens une excitation en la lisant, mais je l’étouffe de suite. Non, je suis une personne qui… n’aime pas sortir, n’est pas à l’aise en public, préfère rester chez elle, etc.


Conclusion, inconsciemment, je ferme la porte au changement, à l’opportunité qui se présentait.


Mais au moins tout est en ordre, je sais qui je suis, ce que je fais et ce que je ne fais pas. Je garde le contrôle.


Je reste dans ma zone de confort, même si parfois elle me semble bien solitaire... Eh oui, nous sommes des êtres complexes! Cette excitation ressentie à l’ouverture de l’invitation répondait aussi à d’autres besoins, comme le besoin d’aventure ou d’être entouré par une communauté, etc.


La Roue de Fortune, qui m'a inspiré ce texte, nous invite à accepter le désordre, le « chaos » qui vient avec le changement. Accepter que les choses nous paraissent étranges, non conformes à nos attentes ou nos habitudes. Nous permettre nous-mêmes d’être non conformes à nos attentes et nos habitudes.


Comme disait Alan Watts, Vous n'avez nulle obligation d'être la même personne que vous étiez il y a cinq minutes.



Christel

Photo de Gaelle Marcel


Posts similaires

Voir tout
Et Aussi
Pour être heureux...

Cliquez au hasard et suivez le conseil aujourd'hui.

Osez... Faites confiance à la vie

Osez... Faites confiance à la vie

Etes-vous sûre que c'et vrai?

Etes-vous sûre que c'et vrai?

Confiance...Suivez le flux de la vie

Confiance...Suivez le flux de la vie

Aimez l'enfant craintif en vous

Aimez l'enfant craintif en vous

Sortez de votre tête

Sortez de votre tête

Détachez-vous...Prenez de la hauteur

Détachez-vous...Prenez de la hauteur

Pardonnez-vous.Vous apprenez...

Pardonnez-vous.Vous apprenez...

Revenez ici & maintenant

Revenez ici & maintenant

Besoin d'un break. Relaxez-vous...

Besoin d'un break. Relaxez-vous...