Devenir cette personne qui peut vivre ses rêves




Je pensais au conditionnement, sujet que je ne cesse d’approfondir, et je tire la carte du Monde du Light Seer’s Tarot.

On y voit une jeune femme rayonnante de joie, le visage levé vers le ciel au centre d’un cercle où la lumière dessine une fleur de vie, et aux quatre angles de la carte, des symboles géométriques.

Le cercle autour d’elle fait penser au symbole de l’Ouroboros, un serpent qui se mort la queue. Un symbole qui dit-on renferme en même temps les idées de mouvement, de continuité, d'autofécondation et, d’éternel retour.

Cette carte m’évoque bien-sûr l’idée de réalisation.


Le Mat commence son chemin avec le Bateleur, le 1, et termine à la carte du Monde, le 21, pour ensuite commencer un nouveau chemin, à nouveau, avec le Bateleur.


Dans le Tarot traditionnel, aux quatre angles on voit, dans le sens des aiguilles d’une montre, en commençant en bas à gauche, un boeuf, un ange, un aigle et un lion. Chacun représentant un domaine de notre vie, le corps/le matériel, le coeur/les émotions, le mental/les croyances, le désir/la créativité.


Le personnage au centre est en parfait équilibre entre ces différents domaines. La couronne de lauriers qui l’entoure indique qu’il a réussi, il a atteint la « maitrise », la plénitude.


Le boeuf représente l’énergie corporelle et matérielle arrivée à sa plénitude (Denier), L’ange représente la perfection émotionnelle, le cœur plein d’amour qui se consacre à donner (Coupe). L’aigle auréolé symbolise l’accomplissement du mental : le génie, mais aussi un vide qui ne s’identifie pas aux mots (Épée). Le lion, auréolé lui aussi, représente l’aboutissement de l’énergie désirante et créatrice.(Baton) ~A. Jodorowsky


Cette image idéale est souvent bien loin de ce que l’on observe dans la réalité.


Alors, pourquoi n’est-il pas si fréquent de rencontrer des personnes vraiment épanouies dans leur vie, et qui vivent selon leurs désirs profonds ?


Pourquoi ne répondons nous pas mieux à nos propres besoins? Pourquoi ne vivons nous pas toujours selon nos valeurs? Pourquoi ne réalisons-nous pas tous nos rêves les plus chers? Pourquoi certains baissent les bras et pas d’autres?


Une réponse en un seul mot: conditionnement.


Dans l’enfance nous avons appris que certains comportements nous amenaient l’approbation et les récompenses, et d’autres le rejet et les punitions.


Le rejet était insupportable, il venait activer l'une de nos plus grandes peurs, celle de nous retrouver seul. Cette peur est inscrite dans nos cellules, être seul pour nos lointains ancêtres signifiait la mort assurée.


Nous avons donc refoulé certaines parties de nous, jugées incorrectes, pour exacerber celles qui étaient bien vues.


Nous nous sommes ainsi fragmentés. Nous sommes devenus « incomplets », n’osant plus exprimer que certaines parties de nous, laissant leurs jumelles dans l'ombre.


Si la vulnérabilité n'était pas la bienvenue nous sommes devenu forts, uniquement. Nous avons repoussé la vulnérabilité dans l'ombre.


Mais pour la plupart, nous ne le savons pas, puisque tout cela constitue maintenant l’inconscient.


Cet inconscient dont nous pouvons voir les manifestations lorsque nous décidons de poursuivre nos désirs profonds, et que nous nous sentons « empêchés ».


Quand on entend parler de sabotage, par exemple, il s’agit de ces mécanismes de défense mis en place pensant l’enfance et qui agissent sur pilote automatique.


Ces vieux programmes nous protègent encore de danger qui ne sont plus là.


Nous ne sommes plus des enfants sans défenses, mais nos programmes agissent toujours comme si.


Apprendre à nous connaître, c’est découvrir ce système qui « nous agit », l’observer, en devenir familier, pour peu à peu grandir et le transformer.


Ainsi, en suivant nos rêves, nous allons petit à petit devenir cette personne qui peut les vivre.





Christel

Photo de Maria Orlova

Posts similaires

Voir tout
Et Aussi
Pour être heureux...