Aurions-nous été meilleurs ou pires que ces gens...




Aurions-nous été meilleurs ou pires que ces gens? chantait Jean-Jacques Goldman.

La réponse est... nous n’en savons rien.

Nous avons chacun notre propre version de la réalité qui est créée au travers du filtre de notre conditionnement: nos croyances, notre éducation, nos experiences de vie, etc.


De fait, nous avons chacun une vison différente du monde et de ce qui s’y passe.


« On se fait une représentation, une simulation de la réalité qui nous entoure. Ce n’est pas que le monde extérieur n'existe pas. Il est bel et bien là, mais nous ne l’avons jamais habité ni même visité. Le seul endroit ou nous vivons, c’est à l’intérieur de notre tête. » ~ Stephen Macknik, neuro-scientifique.

Quelqu'un cet après-midi me disait qu’elle fait partie d’un groupe d’échanges linguistiques dans lequel se trouvent deux personnes russes. Chacune a un point de vue différent à propos de Vladimir Poutine, et ce qui se passe entre la Russie et l’Ukraine. Par contre, Ils sont d’accord pour dire que c’est une tragédie humaine.

Je trouve que prendre conscience de la manière dont nous avons chacun été conditionnés, ou domestiqués comme dit Don Miguel Ruiz, permet de prendre du recul.

Les neurosciences ont démontré que nos prises de parties se font en quelque sorte malgré nous, puisque nos décisions sont prises par le cerveau environ 11 secondes avant que nous n’en ayons conscience.

Ce qui fait s’interroger sur le vrai sens du libre arbitre, non?

Avec le même conditionnement et les mêmes expériences de vie, il y a de fortes chances que nous ayons les mêmes réactions que les personnes que nous jugeons.


Et pouvons-nous décider d’être emus par quelque chose ou pas?

Non, les émotions sont générées par l’inconscient. Elles dépendent aussi de notre système de croyances né de notre éducation, de nos experiences… donc de notre conditionnement, là encore.

Les neurosciences nous disent, qu’au bout d’un dixième de seconde en regardant quelqu’un qu’on ne connait pas, on sait déjà si on le trouve fiable, compétent, ou sympathique, car le cerveau est un instrument magique qui est capable, à l’insu de notre conscience, d’accomplir plus de 96 % de tout ce que nous faisons, que nous soyons éveillés ou non.

On pense avoir une idée, mais notre cerveau l’a eu bien avant que nous n’en ayons conscience.

« Nous sommes guidés par notre inconscient. La plupart de nos actes relèvent de lui. Les décisions que nous prenons, c’est lui qui nous les dicte. J’en viens souvent à me demander qui commande ici? Sommes-nous encore maitre à bord? Quel est la part de control que nous exerçons vraiment ? »~Allan Snyder, Centre for the Mind, Sydney

Plus les neurosciences avancent dans leurs recherches, plus le véritable rôle du moi conscient dans notre tête rétrécit de plus en plus.


Alors oui, nous pouvons nous demander:


Aurions-nous été meilleurs ou pires que ces gens… si nous avions eu le même conditionnement ?



Christel

Photo de Hannah Smith



Posts similaires

Voir tout
Et Aussi