Faire partie du club

 

 Ne vous acharnez pas à vouloir faire partie

d’un club qui ne veut pas de vous.

Je partage régulièrement mes publications dans des groupes Facebook, et il y a peu, j’ai réalisé que l’un d’entre eux s’était mis à refuser mes partages, systématiquement. 

 

J’ai insisté, pensant que je me faisais peut-être des idées. Et pour finir, j’ai même écrit un message aux administrateurs pour connaître les lignes directrices du groupe, puisqu’elles n’étaient pas indiquées. 

 

Et...  pas de réponse.

 

J’avoue que ça m’a touchée. 

 

Parce que Internet ou non, il est primordiale pour moi de se rappeler que l’on a un être humain en face de soi. Le monde virtuel ne change pas ce fait. Dans la vie courante nous n’ignorions pas une question. 

 

Bref... l’éthique sur internet, c’est un super long débat et ce n’est pas mon propos ici.

 

Ce que cette situation m’a fait surtout réaliser, c’est que je pouvais simplement “lâcher l’affaire”, et que faire partie d’un club qui ne voulait pas de “moi”, ça ne m’intéressait pas.

 

Et c’est de là qu’est née cette lettre...

 

Ne vous acharnez pas a vouloir faire partie d’un club qui ne veut pas de vous.

Vous méritez mieux, vous méritez tout.

Vous n’avez pas à mendier l’amour. 

 

Vous méritez un club qui veut de vous, un club qui a des yeux pour vous voir et des oreilles pour vous entendre. Un club ou vos dons, vos capacités et tout ce qui fait de vous “vous” est reconnu et apprécié. 

 

Vous êtes un cadeau pour le monde, mais tout le monde n’a pas les yeux pour le voir.

 

Comme le dit Katie Byron, avec humour

“Quand j’entre dans une salle, je sais que toutes les personnes m’aiment. Mais je ne m’attends pas à ce qu’elles s’en rendent encore compte.” ;)

 

 

Ce club, pour vous, c’est peut-être un groupe facebook, des collègues au travail, un relation amicale, des voisins, ou même votre propre famille de sang. 

 

Je souligne “de sang”, car pour moi, il y a deux familles: la famille de sang, et celle que l’on choisi et qui nous choisi. 

 

Notre tribu.

 

Et si vous ne l’avez pas encore trouvé votre tribu, c’est peut-être que vous vous acharnez à vouloir faire partie de clubs qui ne veulent pas de vous. 

 

A un moment, il faut savoir lâcher la poignée de la porte qui reste fermée, et vous tourner vers l’horizon, riche de tous les possibles. 

 

Vous n’avez pas à mendier. Vous êtes un être noble, et riche de votre diffèrence. 

 

Alors arborez fièrement qui vous êtes, et laissez votre tribu vous reconnaître.

 

 

Christel

Photo de Kim Mossholder

 

 

 

 

Please reload

Please reload

Et Aussi
Please reload

Pour être heureux...

Cliquez au hasard et suivez le conseil aujourd'hui.

Osez... Faites confiance à la vie

Osez... Faites confiance à la vie

Etes-vous sûre que c'et vrai?

Etes-vous sûre que c'et vrai?

Confiance...Suivez le flux de la vie

Confiance...Suivez le flux de la vie

Aimez l'enfant craintif en vous

Aimez l'enfant craintif en vous

Sortez de votre tête

Sortez de votre tête

Détachez-vous...Prenez de la hauteur

Détachez-vous...Prenez de la hauteur

Pardonnez-vous.Vous apprenez...

Pardonnez-vous.Vous apprenez...

Revenez ici & maintenant

Revenez ici & maintenant

Besoin d'un break. Relaxez-vous...

Besoin d'un break. Relaxez-vous...

3 respirations, longues & profondes

3 respirations, longues & profondes

Le Soleil revient toujours...

Le Soleil revient toujours...

Et si vous vous aimiez?

Et si vous vous aimiez?

Soyez plus doux avec vous-même

Soyez plus doux avec vous-même

Catégories
Please reload

Suivez Inspire Ta Vie
  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram

  © Copyright Christel Mouden 2020 I Réalisé par Christel Mouden I Mentions Légales 

Inspire ta Vie Sophrologie Thiais Val de Marne

  • Instagram - White Circle
  • Facebook - White Circle