Écouter son rythme



Depuis longtemps déjà, je me sentais en lutte au sujet des réseaux sociaux.


J'y suis et puis j'arrête. Et puis j'y retourne. Et puis j'arrête.


Si je suis honnête, j'en suis au stade où je pourrais m'en passer totalement. Trop de bruit, trop d'informations, trop de contenu sans intérêt et d'échanges sans profondeur, je te like si tu me likes... Les partages interessants sont noyés dans la masse, et au bout de quelques minutes, je sens mon énergie chuter.


J'ai réalisé que j'étais en lutte intérieure parce qu'en réalité, je n'avais pas envie d'y être et qu'en même temps, j'avais la pensée (sans voir que c'était une pensée), qu'il fallait que j'y sois.


Eh oui... Il m'a fallu du temps pour réaliser que j'entretenais la croyance qu'il faut être sur les réseaux sociaux et partager régulièrement, si je veux me faire connaitre, et vendre mes services. C'était d'autant plus difficile à voir qu'une majorité des professionnels dans mon domaine le croient aussi, puisque la plupart des pros du marketing le certifient.


Coincidence... Cette semaine, j'ai reçu trois newsletter de femmes, coach et blogueuses, l'une d'elle avec 60000 followers, qui disent mal vivre leur présence sur les réseaux sociaux, à cause de la pression, le manque de liberté, les échanges sans intérêt, et l'addiction que cela crée. Elles cherchent une solution à leur mal-être, comme être moins ou plus du tout sur les réseaux, et continuer de partager avec leurs abonnés.

J'ai vu cette synchronicité comme une confirmation qu'il y avait peut-être un autre chemin à découvrir, et l'invitation à nouveau, à me poser la question, Est-ce que c'est vrai?


Est que je suis absolument sûre que c'est vrai, qu'il faut être présent sur les réseaux sociaux et poster régulièrement?


Non, je n'en suis pas sûre.


Ce dont je suis sûre par contre, c'est que je peux faire confiance à ma boussole intérieure. Écouter mon rythme, faire confiance à se que je ressens, à mes envies et non-envies.


C'est là que je suis.


L’essentiel est d’être à l’écoute de son rythme propre et d’essayer de vivre en le respectant. D’être à l’écoute de ce qui monte de soi... Etty Hillesum


Christel

Photo de Juan Davila

Posts similaires

Voir tout
Et Aussi