Écouter les sons du monde



"L'idée de manque vient de l'ego. Dans l'univers, il n'y a pas de pénurie. Il y a une abondance infinie." ~Eckhart Tolle


Vous avez remarqué comme notre experience peut complètement shifter d'un instant à l'autre?


Nous pouvons nous sentir perdus un instant, et profondément connectés quelques minutes plus tard, et cela sans que les circonstances extérieures ne changent.


Peut-être parce que nous sommes le monde.... Comme disait Anais Nin, nous ne voyons pas les choses telles qu'elles sont nous les voyons telles que nous sommes.


Notre monde se crée au gré de nos pensées, sans que la plupart du temps nous en ayons conscience. Nous projetons constamment notre monde intérieur à l'extérieur.


Nos bavardages internes créent notre monde et le maintiennent.


"Un guerrier est conscient que le monde changera dès qu'il cessera de se parler à lui-même." ~Carlos Castaneda


Lorsque nous réorientons notre attention, notre dialogue intérieur change et avec lui notre perceptions du monde.


Ainsi, certains matins nous sommes sensibles à l'odeur des fleurs sur le chemin et le chant des oiseaux, et d'autres nous ne voyons que le béton et n'entendons que le bruit des voitures. L'abondance est toujours là mais nous n'y avons plus accès.


Dans le premier cas nous sommes ouverts au monde des sens et dans le second, enfermés dans notre monde imaginaire, hypnotisés par la pensée.


« Comment puis-je cesser de me parler ?

— En premier lieu tu dois faire usage de tes oreilles pour les charger d’une part du fardeau de tes yeux. Depuis le jour de notre naissance nous utilisons nos yeux pour juger le monde. Nous parlons, aux autres et à nous-mêmes, en termes de ce que nous avons vu. Un guerrier est conscient de cela, et il écoute le monde. Il écoute les sons du monde.  » ~Carlos Castaneda





Christel

Photo de Ahmed Galal